Pour une « laïcité d’intelligence » : le ministre de l’intérieur prend position

Le 25 janvier dernier, au Collège des Bernardins (Paris), le ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux a défendu une « laïcité d’intelligence ». Reprenant cette expression de Régis Debray, le ministre des cultes a jugé « difficile de comprendre la motivation des nouveaux comportements » confessionnels « si l’on ne se frotte pas à l’étude du fait religieux ». Il s’exprimait lors de la clôture de la troisième session nationale de l’Institut des hautes études du monde religieux (IHEMR), qui offre aux cadres français une formation innovante aux questions religieuses et laïques. Voir l’article